DAKARPLUME- Invité de l’émission Sans détour de SENEPLUS, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats brise le silence. Me Mame Adama GUEYE, comme c’est de lui qu’il s’agit soutient que le Conseil constitutionnel n’a pas appliqué la loi – Il y a des suspicions légitimes sur le processus électoral – La faillite de la société civile 

À en croire Mame Adama Guèye, le Conseil constitutionnel a commis plusieurs impairs dans le processus de validation des parrainages des candidats à la présidentielle.

Selon le coordonnateur de la Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections (Pose), la loi sur le parrainage s’est révélée impraticable. « Même ceux qi sont passés, on peut se poser des questions sur la légalité de leurs signatures. Le conseil aurait dû vérifier signature par signature », relève l’invité de Sans Détour dans ce numéro spécial #Enjeux2019. Selon lui, le rôle juridictionnel du Conseil a été outrepassé.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE