Situation des talibés, absence de lois efficaces, autonomisation des femmes, l’approche idéologique de la question du FCFA – Mame Adama Guèye pose le débat sur le plateau de Sans Détour

‘’On est dans une hypocrisie incroyable’’, lâche Mame Adama Guèye dans la bande annonce de l’émission Sans Détour, parlant de la situation des enfants talibés. L’avocat et ancien activiste de la société civile rejette la responsabilité sur toute la société. ‘’Ne parler pas seulement de l’Etat et des candidats. Cette question nous concerne tous. Nous portons la responsabilité de cette situation sur les talibés’’, a t-il déclaré.

‘’J’avais proposé à madame Aminata Touré quand elle était ministre de la Justice de tenir des assises de la justice. Le projet avait même été enclenché autour du thème : Quelle vision pour une justice performante et crédible ?’’, révèle Me Mame Adama Guèye. A la tête de la plateforme opérationnelle pour la sécurisation des élections, il pose encore une fois le débat sur le fonctionnement de la justice, plaidant pour une concertation de tous les acteurs. ‘’Il est indispensable de mettre autour d’une table l’ensemble des parties prenantes. Souvent, on a l’habitude de croire que les affaires de la justice se règlent entre l’Etat et les magistrats. C’est plus que cela. Car les parties prenantes, ce sont les justiciables’’.

Sur la question du genre, Adama Guèye note des avancées avec notamment, le vote de la loi sur la parité, entre autres. Mais il souligne toutefois des progrès à faire. Parce que dit-il, ‘’il faut beaucoup de mesures d’accompagnement en terme d’autonomisation. Il ne suffit pas de donner des opportunités aux femmes parce qu’elles sont des femmes. Il faut leur donner des capacités d’assumer des responsabilités’’.

L’urgence selon l’invité de SenePlus, c’est l’éradication des discriminations entre un homme et une femme à égalité de compétences et de responsabilités.

SENEPLUS

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE