DAKARPLUME– La Cour de répression de l’enrichissement illicite(CREI) avait bien dans son short-list le sieur Ousmane Alioune Ngom au début de la traque des biens mal acquis. Dans son édition de 12 heures, ce lundi, RFM a rétabli la vérité des faits.

Invité hier au Grand Jury de RFM, l’ancien ministre de l’Intérieur a déclaré n’avoir jamais figuré sur la liste des 25 personnes traquées par la CREI. Ce matin, un rappel historique a permis de prouver le contraire. Selon la RFM, O.NGOM prêche le faux et fait dans la manipulation car il était bel et bien poursuivi par la CREI. Pour preuve son dossier avait été bouclé avant même le départ du Procureur Alioune NDAO et l’enquête avait été menée par les commissaires YAGUE et CISSE. Il faut rappeler que le ministre de l’Intérieur sous Abdoulaye WADE était sous le coup de l’interdiction de sortie de territoire national. D’ailleurs suite à son ralliement au camp présidentiel, son premier voyage avec Macky SALL avait suscité la polémique.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE