Dp World et le Port Autonome de Dakar (Pad) ont entrepris de sensibiliser l’opinion publique sur la pollution du fond marin par le plastique. Pour ce faire, les deux entreprises ont lancé hier «La Traversée de l’Océan». D’autant que chaque année, 8 millions de tonnes de déchets sont déversées dans l’océan.

Une véritable menace pèse sur la faune et la flore aquatiques. Chaque année en effet, 8 millions de tonnes de déchets sont déversés dans l’océan et il faut des siècles pour dégrader ce type de déchets, selon le document sur la traversée de l’océan. A ce rythme, il y aura plus de plastique au fond des océans que de poissons en 2050.D’autant qu’en 2050, la production du plastique aura été multipliée par quatre. Environ 66% des déchets plastiques sont des emballages à usage unique, des bouteilles, des sacs et des pailles. La pollution par le plastique expose 700 espèces à la disparition.

Environ 80% du plastique dans nos océans proviennent de déchets d’activités terrestres. Les 20% restants de plastique proviennent de navires de mer, y compris des bateaux de pêche, des navires et des bateaux. Environ 30% de cette plastique flotte à la surface de la mer. Jusqu’à 70% vont sombrer sur le fond marin. Ces statistiques qui proviennent du document sur la traversée de l’océan ont été annoncées hier lors de la cérémonie de lancement de «La Traversée de l’Océan». Ainsi, quatre personnes vont prendre un bateau et ramer de Dakar à Amérique du Sud. L’opérateur portuaire mondial a procédé hier à la cérémonie officielle du coup d’envoi de la traversée de l’Atlantique. Le navire multicoque Row4Ocean, pic de la côte ouest africaine à Surinam, en Amérique du Sud, distant de 2305 miles, en 27 jours, soit un record, sera inscrit dans le livre Guinness Book Record.

Le directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) Ababacar Sadikh Bèye estime que la position stratégique du Sénégal fait que nous sommes plus proches de l’Amérique du Sud. «Ce qui fait que le choix a été porté sur Dakar pour cette initiative extrêmement importante de sensibiliser sur les questions de pollutions de nos océans», soutient-il. Et d’ajouter : «Nous sommes partie prenante de cette initiative que nous encourageons et qui nous inspire sur ce que nous devons faire par rapport au plan d’eau du Port de Dakar où sont déversés beaucoup de déchets qui viennent des différents points de Dakar. Cela nous inspire sur tout ce que nous devons faire pour la baie de Hann. Le port de Dakar est actionnaire de 10% de Dp world»

LAS

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE